Quinquet

Publié le par Norby

Bonjour,

Comme j’adore déléguer le boulot, Lucie nous présente aujourd’hui le mot quinquet.

Quinquet : n.m Lampe à huile, à pétrole

"Ouvrir, allumer ses quinquets" : observer attentivement.

"Mais je ne les vois pas, dit Lapoulle. Un rire formidable éclata autour de lui. Oh! le malin, il ne les voit pas!... Ouvre donc tes quinquets, imbécile! "

ZOLA, Débâcle, 1892

Source : le Trésor de la Langue Française

PS : avant-hier, l’auteur de la définition était Gold. N’avez-vous pas remarqué sa discrétion ? ^_^

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

marie 15/05/2007 09:49

dans ma contrée lointaine (la Belgique), une expression argotique dit "chier des quinquets allumés".Si une personne "chie des quinquets allumés" c'est qu'elle tempête contre quelque chose ou quelqu'un, qu'elle est très furieuse

christophe fétat 06/05/2007 11:32

Amusant que celle qui nous invite à faire la lumière sur quinquet s'appelle Lucie qui dérive de Lux !

Thuriféraire K radin 05/05/2007 23:28

Pauvre Vincent, juste le temps de dire "merci" et puis the end, le dernier soupir, il a trépassé. Paix à son âme !

vincent 05/05/2007 21:28

merci

ESCOPETTE 05/05/2007 18:11

L'ordigold a été en effet irréversiblement terrassé par un éclair zénithal. Le nordynateur après avoir longtemps souffert d'asthme chronique, a bien failli rendre l'âme au décours d'une poussée d'hypoventilation aiguë, exacerbation en règle fatale. Qu'en conclure? 1)que Norby a eu du bol et pas goldy, 2)que l'éclair zénithal est plus souvent léthal que la poussée d'hypoventilation, fut-elle aiguë 3) que l'ordimédecine n'est pas une science exacte 4) qu'un ordi préalablement asthmatique recevant une décharge zénithale (sic) a vraiment peu de chance de s'en sortir.