Zazou

Publié le par Norby

Bonjour,

Le mot du jour est zazou.

Substantif qui désigne, en parlant des années 1940, un adolescent manifestant une passion immodérée pour la musique de jazz américaine et qui se faisait remarquer par une tenue vestimentaire excentrique. Par ext, désigne un personnage un peu farfelu.

Vous le rencontrerez aussi sous la forme adjectivale pour désigner tout ce qui se rapporte au style des Zazous.

 

PS : le mot du jour est plutôt facile mais il faut bien remplir la dernière page du répertoire…

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

skal 04/10/2007 17:48

C'est simple ,
pour reconnaitre le zozo zazou :
il porte une cravatte couleur Zinzolin
se balade avec son ami marseillais Zé
promene sa chienne Zaza
il ecoute les ZZ top
ne dit jamais zut
et consomme du zinzembre
pour reactiver son vieux zizi

je le sais je l'ai vu à la télé !.........

lulu7 03/10/2007 21:16

bonsoir à tous
que devient un zazou zozo????
la question est posée, qui a la réponse?
bonne nuit lulu7

skal 03/10/2007 17:52

hello Carabinette !! au sujet de zozo ca n'a rien à voir avec zazou ..un zozo etant une personne niaise...

Carabinette 02/10/2007 22:47

Quel savant ce Skal ! mes respects

skal 02/10/2007 21:08

Je n'arrivais pas à retrouver l'origine du mot Zazou ...la voici sur source wikipedia:
Le terme de zazou vient de la chanson Zaz Zuh Zaz , de Cab Calloway........
Pendant l'Occupation, les zazous exprimèrent leur non-conformisme et leur opposition au régime en organisant des concours de danse, qui les opposaient parfois aux soldats allemands. Lorsque les lois raciales de Vichy et des Nazis obligèrent les Juifs à porter l'étoile jaune, un certain nombre de zazous, par défi, s'affichèrent avec une étoile jaune marquée « zazou ». Ils furent déportés comme les autres. Par bravade, ils portaient des vêtements trop longs à une période où le tissu était rationné, ils gardaient les cheveux longs alors qu'un décret vichyssois faisait des cheveux récupérés chez le coiffeur une matière première d'intérêt public pour la confection de pantoufles. Enfin, ils mettaient un point d'honneur à être toujours équipés d'un parapluie qu'ils n'ouvraient jamais.