Abismal

Publié le par Norby

Bonjour,

Le mot du jour est abismal (adj.) qui appartient à l'abîme (facile).

J’aime bien cet adjectif, dont j’ai longtemps pensé qu’il n’existait pas (« voyons Norby, on ne dit pas abismal on dit abyssal !!! » m’a-t-on répété maintes fois). Mais puisque Fernand Braudel l’emploie*, c’est qu’il existe.

Merci à Gaby pour la déf’ et à Danyel pour avoir trouvé « une explication qui fait sérieux » in Frédéric Godeffroy, le  Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle

 Le verbe abismer, qui signifie approfondir > le participe passé et adjectif abismé, qui signifie qui est au fond d’un abîme.

Rectificatif : leTrésor de la langue française informatisé précise qu'abyssal a supplanté les « concurrents abîmeux et abismal ». Autrement dit, "N'importe quoi" a raison, je parle français du XIXe siècle ! :-)

* in Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe – XVIIIe siècles, tome 3, le temps du monde) : si quelqu’un pourrait avoir l’incroyable gentillesse de me retrouver la phrase exacte. Non je plaisante ! :D

Publié dans Le mot du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Queeentin 16/01/2008 15:11

(Han, je sens que ma prof de Français risque encore de me faire remarquer ma pédanterie si je l'utilise)

poillot 14/11/2007 12:26

Mais alors, à quoi sert l'accent circonflexe ?

skal 04/10/2007 10:15

Carabinovitch tu veux dire l'abisfemelle qui aime l'abistouquette sinon ce n'est pas la peine ...n'y aurait il pas comme une fragrance de la plume dans le secteur ?

untel 04/10/2007 10:06

Abyssus abyssum invocat...

carabinovitch 03/10/2007 22:15

Voyons voir quoi qui dit A.Rey: il dit que "abîme" d'abord sous sa forme "abisme", puis "abysme" (vers 1120) représent le latin chrétien de "abyssus", modifié en "abismus", barabarisme par rapport au latin classique.
Et puis on s'en bat les joyeuses, nous on préfère abisfemelle, pas vrai Skal?