Piano, piano

Publié le par Norby

Bonjour,

 

Bonjour,

La recherche proposée aujourd’hui m’a été suggéré il y a bien longtemps : j’en profite donc pour dire à tous ceux qui laissent des suggestions qu’elles sont écoutées, il faut juste faire preuve d’une patience incroyable avec moi pour que les voeux soient exaucés !

 La semaine dernière, nous avons ouvert une page musicale avec un article sur Smetana. Aujourd’hui, nous allons apercevoir brièvement l’usage du mot « piano » dans le langage des métiers.

Ce terme est utilisé couramment dans l’argot des cuisiniers pour désigner le fourneau sur lequel opère le maestro, ce terme soulignant son rapport à son instrument de travail, à la manière dont un pianiste est lié à son piano.

Dans la gendarmerie, le piano est la tablette sur laquelle on pose les doigts pour prendre les empreintes digitales.

Le piano est un petit poussoir dont se servent les aiguilleurs de la S.N.C.F.

Un piano à queue, dans le monde de l’alpinisme, est un bloc énorme en avancée de forme plate.

Chez les plâtriers, pianoter signifie se déplacer sur les planches d’un échafaudage, car les planches s’enfoncent comme des touches de piano (ce qui est très rassurant…)

En équitation, c'est un obstacle de cross équestre consistant en deux banquettes solidaires et situées à deux niveaux.

Enfin, le piano à bretelles ou à punaise est synonyme d’accordéon.

 

Norby

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article