Galimatias

Publié le par Norby

Bonjour,

Le mot du jour est galimatias : discours, écrit confus, inintelligible.

Synonymes : amphigouri ou le très joli « embrouillamini » (signalé par le TLFI)

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

DEVEBE 27/11/2007 09:45

Je me lance kenorabin. A première vue on aurait pu penser un nouveau jeu de hasard de la Française des jeux.

Cependant et bien que le grec ne soit pas ma spécialité, je crois reconnaitre les racines:

- KENOS = vide
- GLOSSA = Langue

Littéralement il s'agirait d'une langue vide et certainement vide de sens. Une manière de parler pour ne rien dire ou de parler dans le vide. l'un n'excluant pas nécessairement l'autre. En effet dans les cas limites on peut observer des individus parlant sans auditoire, pour néanmoins ne rien dire. Ce qui est le comble de la vacuité.

Mais je ne veux pas être le seul sur le sujet, que chacun ajoute sa pierre pour améliorer et compléter cette tentative de définition, sinon je vais faire une crise de KENOPHOBIE.

Carabin bin bin 25/11/2007 12:05

Que de nuances ! par exemple le PHEBUS appartient au baroquisme, il consiste à présenter de façon peu intelligible, mais souvent qui en jette, des idées relativement simles...
CHARABIA est a réserver aux "absconneries " involontaires (plutôt péjoratif)
VERBIGERATION, : pris isolément les syntagmes paraissent a priori intelligibles et normalement agencés, mais au final (comme on dit actuellement) on retient une absence totale de sens général mon général !
Qui se lance sur "KENOGLOSSIE" ? untel DEVEBE ou Skalounette ?

DEVEBE 23/11/2007 10:01

Pour l'Etymologie, j'ai découvert les informations suivantes:

Le mot d'abord "jargon de galimathias" est déjà employé au XVIeme siècle par MONTAIGNE et dans la Satire Ménippée.

On a aussi proposé:

1) Allitération du bas latin "ballimathias" qui avait le sens de chanson obscène; (VIéme siècle Isidore de Seville).

2) Altération de "Arimathia" ville de Judée.

3) Terme du jargon des étudiants, formé de "gallus" (coq,), participant aux discussions universitaires et du grec "Mathia" (science) qui a donné mathématiques.

Bref l'origine est aussi obscur que le sens du mot le laisse entendre.

DEVEBE 23/11/2007 09:07

phébus, je ne connaissais que le nom propre.

Comme synonyme j'ajoute à ta liste, sabir, embrouillamini.

J'ai encore trouvé bigorne, ithos, largonji, javanais, logogriphe, loucherbem, patagon, pathos, patois, pidgin, tortillage.

On peut aussi en rapprocher fatras, fouilli, imbroglio, meli-melo.

C'est incroyable la quantité de mots et de nuances qui existent pour dire que l'on ne se comprends pas, ou que l'interlocuteur s'exprime de manière incompréhensible. C'est du bonheur pour tous les intellectuels jargonants, et les hommes politiques.

K Rab 1 23/11/2007 07:41

J'adore amphigouri: au départ (à la base comme disent les tordus) c'était un texte burlesque, intentionnellement obscur, succession d'idées sans suite et décousues, , puis par extension s'applique à tout propos confus et incompréhensible. Etymologie incertaine.
Synonymes : charabia, fatras, galimatias, phébus, également jargon, baragouin, pataquès