Ecrouelles & thaumaturge

Publié le par Norby

Semaine spéciale "c’est vous qui l’avez voulu" (puisque vous l’avez suggéré)

Voici un amant volage qui aura grand besoin d'un thaumaturge !


Contre son amant infidèle,
Lui souhaita venin d'aspic,
Et le regard d'un basilic,
Tic, scorbut, lèpre, diarrhée,
Ecrouelle et fièvre pourprée,
La petite vérole, et pis.

Scarron, Le Virgile travesti

citation proposée par Zolurne (voir son blog)

Bonjour,
Le mot du jour est écrouelles.
n.f.pl.
(du bas latin scrofulae qui a donné scrofule)
Vieux. Adénite cervicale chronique d’origine tuberculeuse ; abcès qu’elle provoque.
Mais dans ce blog, vous ne rencontrerez pas beaucoup de termes de médecine : pourquoi ce mot ? Parce qu’il appelle un autre mot du jour. Dans l’Ancien Régime, le roi de France, le lendemain de son sacre, touchait les écrouelles des malades en prononçant ces paroles « le Roi te touche, Dieu te guérit » : on pensait qu’il avait le pouvoir de guérir les malades, on parle du roi thaumaturge.
 
Thaumaturge est un adjectif et un nom masculin (du grec, thaumatourgos, faiseur de miracles, de thauma, miracle) qui dans la langue soutenue veut dire qui fait des miracles ; on peut aussi utiliser l’adjectif thaumaturgique.
Edit : si vous voulez en savez plus, cliquer ici pour visualiser les commentaires
Le mot de demain est regimber.
Norby

Publié dans Le mot du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François 22/12/2005 11:17

C'est moi qui te remercie: même si je ne laisse pas un "comm" à chaque fois, je fais chez toi une petite visite quotidienne avec grand plaisir!

Nez-Tordu 21/12/2005 10:46

Merci à toi, ton site est devenu un outil de travail.

Nez-Tordu 21/12/2005 10:27

La tradition des rois thaumaturges remonte au moins au règne de Louis VI le Gros, puisque l’on découvre le rituel de cette cérémonie dans un document écrit d’époque. De droit divin le roi utilise cette formule : - « Le Roi te Touche, Dieu te Guérit ! »
Déjà, sous le règne des grands Louis, l’opinion est sceptique. La Formule s’inverse : - « Que Dieu te guérisse car le roi te Touche. »
Voltaire fait remarquer que Louis XIV n’a pas su guérir sa maîtresse scrofuleuse alors qu’il l’avait très bien « touchée ».
Enfin, Charles X se contente de dire : - « Je vous ai apporté des paroles de consolation, je souhaite bien vivement que vous guérissiez. » (Larousse historique)
Amicalement

Norby 21/12/2005 10:33

Réponse de Norby à Nez Tordu et François : merci ! Ces compléments enrichissent ces maigres définitions !

François 21/12/2005 09:41

Le nom de Scrofulaire a la même racine : ces plantes (S. noueuse et S. ailée, respectivement Scrophularia nodosa et S. umbrosa) ont sur les racines des petites "glandules" rappelant les écrouelles. La " médecine des signatures" de Théophrastus BOMBASTUS VON HOHENHEIM, dit PARACELSE (1493-1541) faisait grand cas de ces plantes pour soigner cette maladie.
Encore bravo pour ce site!