SEMONDRE

Publié le par Devebe

Inviter, convier à une cérémonie. On lit souvent que ce verbe ne s’utilise qu’à l’infinitif. (C’est faux ; autrefois il se conjuguait, mais on l’a oublié).
Je vais donc vous semondre d’apporter vos lumières sur ce verbe injustement oublié.

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

Foie de veau au vinaigre 06/01/2015 18:53

.

logo design help 16/01/2010 08:54


The good thing about your information is that it is explicit enough for students to grasp. Thanks for your efforts in spreading academic knowledge.


Evrydike 08/01/2010 15:52


Semondre :(se-mon-dr') L'Académie dit qu'il n'est usité qu'à l'infinitif ; le fait est que la plupart des temps sont tombés en désuétude ; cependant on peut employer le présent au singulier : je
semons, tu semons, il semond ; le futur semondrai, le conditionnel semondrais, et l'imparfait je semonnais, avec toutes leurs personnes), v. a. Terme qui vieillit.

1°Convier à une cérémonie, à un acte public, à une réunion, à un rendez-vous. Son hôte n'eut pas la peine De le semondre deux fois, LA FONT. Fabl. V, 7. Quand les rois semonnaient pour le service
du fief militaire leurs vassaux directs, cela s'appelait le ban, CHATEAUBR. dans le Dict. de DOCHEZ. Semondre quelqu'un de sa parole, de sa promesse, le sommer de sa parole, de sa promesse, Dict.
de l'Acad. de 1694.
2°Par extension, exciter. De peur que cet objet, qui le rend hypocondre, à faire un vilain coup ne me l'allât semondre, MOL. l'Et. II, 3.
3°Réprimander. Aceste, levant son ami, Qui jurait en diable et demi, Se mit tout bas à le semondre, SCARR. Virg. V.

cette définition vient d'ici : http://francois.gannaz.free.fr/Littre/xmlittre.php?rand=&requete=semondre&submit=Rechercher
:)


blu-ray vierges 23/12/2008 01:00

Je n'avais jamais entendu ce verbe.
La langue française est bien vaste.

David BONNET 03/07/2008 21:13

C'est mon premier commentaire sur ce site très sympa et très intéressant. Mais, s'il vous plaît, vérifiez ce que vous dîtes avant de poster. Semondre est bien de la même famille que semonce et semoncer et comme l'indique le Littré, le mot a donné en anglais "to summon". il y avait aussi le terme "semonneur" pour celui qui portait notamment des invitations. Semondre avait aussi en autre le sens particulier de convier à un enterrement. Vous en apprendrez plus sur cette page : http://www.expressio.fr/expressions/un-coup-de-semonce.php.
Cordialement, David.