Mithridatisation

Publié le par Norby

Bonjour,
Le mot du jour est mithridatisation. Mithridate était un roi d’Asie Mineure de 132 à 63 avant Jésus Christ. La légende veut qu’il se soit immunisé contre les poisons (c’est toujours utile quand on est roi…) en en ingérant de petites doses.
Bref il a donné le verbe mithridatiser et la mithridatisation : immunité à l’égard des poisons acquise par une accoutumance progressive.  
Le mot de demain est béotien.
Norby

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

Philton 18/06/2010 22:08


Eh oui, d'ailleurs ce concept a ses limites.


François 01/03/2006 21:07

Mithridate VI Eupator -son nom complet- vécut effectivement de 132 à 63 av.J.C.Dans nos régions, 2 plantes feraient référence à ce roi du Pont (Asie mineure): l'Eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), de la famille des Composées (Astéracées aujourd'hui) et l'Aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria), de la famille des Rosacées.Cette dernière plante fut hautement réputée pour soigner la vésicule biliaire et les reins... D'où -peut-être- une référence à la résistence aux poisons qu'avait acquise Mithridate... Mais un auteur du XIXème siècle, Chaumeton, rappelait que le mot grec épar / épatos signifie "foie" et que le nom de la plante peut aussi venir de là...Légendes ou réalités...???

Snoop' 01/03/2006 20:25

Bonjour,N'y a-t-il pas une histoire comme quoi il a voulu se suicider en s'empoisonnant mais y a échoué, justement parce qu'il s'était mithridatisé (je ne sais pas si on emploie le verbe comme ça)... ^___^;

Norby et Kortex 01/03/2006 21:29

Réponse de Norby : effectivement, après la révolte de son peuple et le couronnement de son fils Pharnace, Mithridate aurait essayé de mettre fin à ses jours en s'empoisonnant. Ca n'aurait pas fonctionné et il aurait été poignardé. 

thiffany 01/03/2006 15:11

" La légende veut qu'il se soit immuniser.... "
Bonjour !
Ben, moi je n'aurais pas mis l'infinitif à " immunisé " mais le participe passé.... ;))
Cordialement, Thiffany

Norby 01/03/2006 20:03

Réponse de Norby : oups ! corrigé ! merci de l'avoir signalé.