Sanction

Publié le par Norby

Le mot du jour est sanction. Vous n’êtes pas sans savoir que la sanction désigne la peine ou la récompense prévue pour assurer l'exécution d'une loi et plus largement à une interdiction ou une injonction. J’insiste sur la récompense : la sanction, bien que l’on ait tendance à l’oublier aujourd’hui, n’est pas nécessairement un châtiment.
Le verbe sanctionner peut signifier punir d’une sanction (d’où les « ondes négatives » du mot sanction, je suppose) mais aussi confirmer, entériner officiellement.
Exemple : tel diplôme sanctionne tant d’années d’études.
 
Ce qui m’amène à une autre signification du terme sanction. Avant de prendre ce sens vu précédemment, la sanction était l’acte par lequel le souverain, le chef du pouvoir exécutif donne à une loi l'approbation, qui la rend exécutoire. En gros, la sanction peut être aussi la confirmation, la ratification.
 
Deux mots sur la Pragmatique Sanction de : acte promulgué par Charles VII en 1438, elle fixe discipline générale de l’Eglise de France et ses rapports avec la papauté (à vous de compléter si le cœur vous en dit).
 
Demain, inspection du mot dauber.

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

Norailyain 17/05/2006 10:10

"Mais la sanction c’est aussi." >> ???

Norby et Kortex 17/05/2006 11:30

Réponse :  oh pardon, c'était une étourderie. J'aurai du me relire attentivement. Corrigé!

coincidence 17/05/2006 01:46

Pour 'sanction' il m est plaisant de lire que ce n'est pas entendu comme un châtiment; il est grand temps de l'interpréter et de le vivre ainsi. çà commençait à faire désordre à sous entendre sanction, peur, méritation au même bazar.
Il y a aussi un lien probablement entre le mot sanction et karma. Ce que tu sèmes tu le recoltes, c'est toujours aussi vrai qu'au premier jour. De là, je me dis qu'entre Dieu et moi, je n ai pas besoin d'intermédiaire.....lalalalalalalala