Sinécure

Publié le par Norby

Le tavernier
_ … Je peux vous dire que tavernier, c’est pas une sinécure.
Karadoc
_ Ouais, c’est pas faux.
Perceval
_ J’ai jamais su ce que ça voulait dire, sinécure.
Karadoc
_ Moi non plus. Quand vous comprenez pas, vous dites « c’est pas faux ».  Comme ça, vous passez pas pour un glandu. C’est ma botte secrète.
Kaamelott, épisode « La botte secrète »
 
Bonjour,

On rencontre souvent sinécure dans une affirmation négative, ce qui donne une idée en creux, mais bien vague du sens de ce terme. Initialement, la sinécure était un titre, une dignité qui n'engage pas à une fonction pastorale particulière et plus particulièrement un revenu correspondant à ce titre, accordé à un clerc (ça vient de l’expression latine beneficium sine cura « bénéfice sans soin, sans charge »). Par extension et simplification, il s’agit d’un emploi n'obligeant à aucune fonction, ou nécessitant très peu de travail.

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

Bluesugar 06/09/2006

J'ai toujours imaginé qu'une sinécure était une sorte de cure thermale. Merci pour l'explication ^^D'avec ma femme, j'ai foutu le camp, J'ai foutu le camp, Parce que depuis tant d'années, C'était pas une sinécureDe lui voir tout le temps le nezAu milieu de la figureBrassens

Linda1and5 06/09/2006

Franchement, il faudrait que je vienne tous les jours ! Car chaque fois, j'apprends un truc en plus...

fred / rick 07/09/2006

Hello,Bon et alors ? Quelle sinécure de venir sur ce blog pour se faire gaver de mots inutilisables... Je blague, je forme ici et récupère des mots pour des poèmes.A demain...

sofu 10/09/2006

"Auprès de mon arbre, je vivais heureux,j'aurais jamais dûm'éloigner de mon arbre...Auprès de mon arbre,je vivais heureux, j'aurais jamais dû le quitter des yeux"Ah! Brassens... Merci pour sinécure, j'avais une vague idée de cette définition, par la chanson de Brassens!