Dilemme

Publié le par Norby

Bonjour,

Tout le monde connaît le sens courant du mot dilemme : c'est la nécessité de choisir entre deux propositions contraires et toutes deux insastifaisantes d'une alternative. 

En philo, le dilemme est un raisonnement dont la majeure contient une alternative à deux ou plusieurs termes différents ou contradictoires, menant à une même conclusion.

Mais là n’est pas la question. Ce qui m’intéresse, c’est de savoir pourquoi Victor Hugo ou George Sand ont le droit d’écrire « dilemne » et pas moi… Si quelqu’un pouvait m’expliquer…

Le mot de demain est malitorne.

Publié dans Le mot du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bluesugar 15/09/2006 14:36

Sans avoir lu ces auteurs, j'ai toujours écrit ce mot avec -mne, et je me suis rendu compte il y a peu de temps de mon erreur. Au moins maintenant je vois que je ne suis pas le seul, c'est rassurant! :o)

MAURER 15/09/2006 12:03

Ne devriez-vous pas écrire...si quelqu'un pouvait m'expliquer a.l.d. si quelqu'un pourrait m'expliquer?

Norby 15/09/2006 12:08

Réponse : les "si" n'aiment pas les "ré"... mais oui, vous avez raison. Ni vu ni connu, la faute est corrigée, merci.

lulu7 15/09/2006 10:30

bonjour, dans le dictionnaire des difficultés, on trouve cet avertissement "on se gardera d'écrire dilemne (comme indemne) , ce mot étant tiré du grec dîlemma, de dis, en deux et lêmma, argument, soit argument à deux fins, il doit s'orthographier avec deux m."donc le grand Victor et la belle George ont tort!!ne pas les suivre !!

Romain 14/09/2006 11:49

"une alternative contenant deux propositions". Redondant, non ? Une alternative comporte par definition deux propositions.

Norby 14/09/2006 15:03

Réponse : effectivement, je me suis mal exprimé. J'ai changé l'article, c'est mieux comme ça ?