Sycophante

Publié le par Norby

Bonjour,

Oh, j’ai oublié de mettre un mot en ligne hier soir. Vous ai-je déjà parler des sycophantes ? Dans la Grèce antique, un sycophante était un dénonciateur professionnel qui assignait en justice des citoyens riches afin d'obtenir une part de leurs biens s'ils étaient condamnés. Par extension,  il s'agit d'un espion, d'un fourbe.
Exemple tiré de l’œuvre de La Fontaine : "Guillot le sycophante avance doucement"
La Fontaine
(merci Valrog pour la suggestion et la citation).

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

lolo 25/04/2007 23:09

allez sur wikipedia pour plus d'explication : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sycophante

Jacques 26/11/2006 17:06

décidément Georges Brassens auait aimé ce blog .. trop de mots du jour se retrouvent dans ses chansons ... Ainsi, aujourd'hui :
"les sycophantes du pays,
aux gendarmes nous ont trahis"
extrait (de mémoire ..) de la chanson "les quatre bacheliers"

Lutin 26/11/2006 15:46

Il peut utiliser de nos jours dans le language peut etre qu il reste dans le language juridique

(Voter pour la chanson francophone de l'année sur mon site, donner votre réaction sur l'actu télé , muscial ect sur le tchat !! Si l'auteur de ce blog est interesser de mettre le sondage venait me contacter)

JC Latournerie 26/11/2006 11:57

D'aucuns prétendent que le sycophante était un dénonciateur de voleur de figues ! Une spécialisation extrême dans un métier déjà bien particulier.

En matière de citation, je ne me lasse pas du "sycophante glaireux" mis par Michel Audiard dans la bouche de Francis Blanche, espion russe des Barbouzes !

Joron 26/11/2006 11:43

Bonjour, voici deux petites propositions de mot dans la série des Harry Potter ;)

***

Il s'agit de l'Imperium. Le lanceur de ce sortilège impose sa volonté à la victime : le mot imperium signifie le commandement, l'ordre.
Son incantation, "Impero" veut dire "je commande", ou "j'ordonne".
Il a donné, en français : impérial.

***

Puis vient le Doloris. Ce sortilège inflige une douleur intense à sa cible. Il vient encore chercher ses racines dans le latin (dolor, oris : souffrance).
Son incantation est directement liée au participe passé du verbe endolorir : endolori (avec un s dans l'incantation).
C'est ainsi que J.F. Ménard a traduit le sort de J. Rowling : crucio (faire périr dans les tortures).

***

Source : Mon Gaffiot ;)

Voilà ! Bravo pour ton blog, continue comme ça ;)
Joron