Viatique

Publié le par Norby

Bonjour,
Le mot du jour est viatique (n.m.).
Selon le contexte, un viatique peut désigner :

- -une somme d’argent ou des provisions donné(es) à quelqu'un, notamment à un religieux pour voyager.

- la somme remise par le Casino de Monte-Carlo aux joueurs ayant perdu tout afin de leur permettre de quitter la Principauté et de regagner leur domicile (j’ignore si cela est toujours le cas, quelqu’un confirme ?)

- dans l’Antiquité grecque, pièce de monnaie (une obole) que l'on mettait dans la bouche des morts pour payer à Charon leur passage de l'Achéron (ou du Styx, ça dépend des sources),

- dans la religion catholique, sacrement de l'eucharistie administré à un mourant.

- par extension, au figuré, viatique est synonyme de d’aide, de secours, de soutien, dans les expressions « le viatique de + nom » ou « avoir le viatique de + infinitif ».

 

Une fois n’est pas coutume, je vous livre l’étymologie : ça vient du latin viaticum « provisions de voyage; argent pour le voyage », lui-même dérivé de via « voie, route, chemin », « marche, voyage ».

Publié dans Le mot du jour

Commenter cet article

Euh........... 10/02/2007 06:17

.....Ok, je rends ma copie, voili voilou.....

"Tout de suite, le vendeur peu scrupuleux tente de la baratiner, mais olivia tique."

(en somme, je paye pas cher de ma réussite sur ce coup-là. Allez, sois sympa, épargne-moi...)

voili voilou......@+

AdS 07/02/2007 17:16

Le viastyx : lapsus à éviter devant le mourant...

Oui, je souris bêtement, sorry...

AdS 07/02/2007 15:45

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La peste, puisqu'il faut l'appeler par son nom,
Capable d'enrichir en un jour l'Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.

Les animaux malades de la Peste
La Fontaine


Souvenirs d'enfance.

Via (chemin) dans viatique, que l'on ne retrouve pas dans Vatican, il me semble...

Jacques 07/02/2007 13:37


l'étymologie (viaticum) me fait penser au Vatican ... Il y a un rapport ??

Valrog 07/02/2007 13:26

Mais ou avais-je la tête?
Il s'agit (évidemment) de l'Enfer dans (moins évident) la traduction d'André Pézard.

De toute façon ça n'est pas du tout ou rien...